Suite du Pacte de transition

Pour agir, le niveau individuel ne suffit pas : afin d’avoir des résultats à grande échelle il faut changer les politiques. Au niveau local notamment, il existe de nombreuses opportunités pour expérimenter, crédibiliser et structurer dans les politiques locales des pratiques destinées à se démocratiser.
Le Pacte pour la Transition est un outil visant à favoriser et organiser la participation citoyenne pour permettre le changement dans toutes les communes, en encourageant un dialogue entre citoyens et élus dans le cadre des campagnes pour les élections municipales de 2020 pour construire les communes de demain pour appeler à une transition de notre société face aux grands enjeux qui la menacent : changement climatique, chute de la biodiversité, explosion des inégalités, déficit démocratique, etc.
Ainsi, il présente une liste de 30 mesures concrètes et applicables à l’échelle d’une commune.Cependant c’est encore un projet ! On va continuer de l’affiner avec le retours des citoyens, associations, élus, pour une signature début février,- en cas de désaccord sur des points du pacte (?), le collectif pourra débattre et voter (en janvier),- c’est un minimum exigible consensuel, cela n’empêche pas certaines listes ou associations qui le souhaitent de proposer d’aller plus loin,

Prenez contact avec nous pour nous aider à l’expertise de solutions locales sur l’énergie, la construction, l’autonomie alimentaire, la démocratie locale, l’économie…

DERNIERES NOUVELLES : le projet a été présenté samedi 14 décembre à la liste « Rambouillet en Commun » (rassemblement des écologistes et des citoyen-n-e-s). Il sera présenté à « Génération Rambouillet » de Gilles Schmidt puis à la liste de Mme Matillon.

*les Collectifs des Cantines Bio et de Nous voulons des Coquelicots, Les Marcheurs cueilleurs, Terre et Humanisme, l’Adry, Les Rencontres citoyennes, Cycle et Recycle, Amnesty International, Le Secours catholique, les Amap locales, les Cyclotouristes de Rambouillet, l’UFC Que Choisir…