Suite de la page d’accueil

Quelle capacités individuelle et collective aurons-nous à tirer les leçons de cette épreuve ?

Prenons les seuls exemples de la santé et de la recherche. Cette crise révèle à nouveau la précarité de nos structures de santé, soumises depuis des années à des logiques comptables qui érodent les moyens humains et les équipements, qui épuisent les personnels de santé. Elle renforce également l’inégalité de l’accès aux soins dans le pays. Y remédier suppose des choix budgétaires, de décloisonnement des filières médicales et d’organisation courageux, mais aussi un engagement fort de chacun.

Les mauvais « conseils » à ne pas suivre (sources du journal Le Monde) :

 De même, la recherche scientifique doit pouvoir se déployer sur un temps long et dans l’intérêt commun, indépendant de financements particuliers et spéculatifs. Elle a besoin d’un soutien durable pour permettre de mieux préparer nos sociétés aux bouleversements à venir, en matière épidémique, mais aussi alimentaires, climatiques, etc.

Voilà, nous pouvons conjuguer responsabilité et « jouer collectif » face au repli et à l’isolement, nous mettre dans une dynamique créatrice et vitale face à l’épidémie.
Réfléchissons aussi à penser une société plus solidaire pour l'après épidémie.


POUR EN SAVOIR PLUS

Sur le journal du Monde :
Évolution du Coronavirus en France
et dans le monde.

    • Pour faire face à la désinformation,
      nous vous conseillons cette